Deauville Express

Hier je suis allée passer la journée à Deauville et Trouville avec La Personne et L’Enfant.

Super beau temps et journée glandouille à la plage (bon avec écharpe et caban quand même) mais ce fut très agréable de quitter Paris…

Deauville ou la seule ville de 4 700 habitants à posséder son magasin Vuitton, son magasin Hermès, Bompard, Zadig & Voltaire, Maje, Bel Air et j’en passe… Ah oui et sa place Yves St Laurent aussi !

On a mangé à Trouville dans le pire resto ever. Je m’en fous, je balance, c’est .
La Personne (et je ne lui en veux pas le pauvre car ça partait d’une bonne intention et lui aussi a failli y rester avec les moules) avait vu de bonnes critiques sur Internet…
J’aurais du me méfier quand le serveur nous a apporté les cartes (vert bouteille, plastifiées avec retouches à la main avec précision importante : » Tous nos produits sont frais et travaillés par nos soins »…) en nous appelant « les jeunes ».
La déco aussi aurait du me mettre la puce à l’oreille : filet de pêche au plafond avec lustre gouvernail et toutes sortes de choses au mur en passant par des clubs de golf (?), des fleurets (?), une pagaie, des rames : au niveau cohérence artistique, zéro.

C’est lorsque le cidre est arrivé que j’ai compris qu’on allait y rester… Particules en suspensions et boisson frelatée…

Je me suis crue dans un épisode de « Panique en cuisine » et j’aurais tout donné pour que Gordon Ramsay soit là.
Pour l’enfant le menu « Poussin »  :
Sur le papier : Oeufs Mayo – Blanc de Poulet / Chips Maison – Mousse au chocolat
Dans la réalité : Bon ben tout est arrivé dans la même assiette en fait ! Oeufs mayo sur lit de salade flétrie, chips remplacées par des frites molles, blancs de poulet baignant dans une sauce platrée et mousse au chocolat servie dans un verre. La Classe quoi !

Pour limiter la casse, j’ai voulu prendre un truc simple genre pavé de saumon / riz.
Je soupçonne le saumon d’avoir été péché en 82 et le riz cuit la même année. Ils ont attendu l’invention du micro-ondes pour le réanimer… J’ai rien mangé (et tout ceux qui me connaissent vous le diront : c’est vraiment pas mon genre !).
Et comble du comble, ça m’a tellement soulée qu’au lieu de faire un scandale, j’ai misérablement caché mon pavé de saumon sous les coquilles de moules vides de ma moitié pour éviter d’avoir à expliquer à Jackie (oui c’est le serveur) pourquoi j’avais rien mangé…

Ah oui, j’oubliais, l’enfant a fait tomber un pan de mur (venu d’on ne sais où) en se levant pour fuir… Ah ah ah ah

Après-midi plage avec ramassage de 8 tonnes de coquillages (qui ont empesté tout le train au retour, je crois que je vais devoir les faire boullir dans de la javel…)

 

Allez

Gros bisous

4 réflexions sur “Deauville Express

    • Ouais c’était cool, ça fait du bien de partir de Paris, mais la journée m’a crevée de ouf, en rentrant on a maté Beethoven en mangeant des Nuggets Picard… Ah aha ha

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :