Brad x Chanel

C’est une petite révolution qui secoue le monde du parfum : un homme va incarner un parfum féminin ! Et pas n’importe lequel en plus : le père de 6 enfants – mari de Ste Angie aka Brad Pitt !

Rdv lundi 15 octobre à 19h00 sur toutes les chaines pour découvrir un film en noir et blanc de 30 secondes réalisé par Joe Wright (Orgueil & Préjugés, Anna Karénine). Dans la vidéo, Brad, mains dans les poches, adossé à un mur, déclame un poème, spécialement écrit pour la campagne.

En attendant, voici le 1er visuel…

Ah oui, la personne aura 49 ans dans 2 mois… Comme quoi, faire des enfants, ça conserve !

Publicités

Losse-en-Gelaisse

Voici la très drôle nouvelle campagne SNCF à l’occasion du Festival du Cinéma Américain de Deauville. Vous pouvez jouer, créer votre affiche et voir toutes les autres ici.

Trailers

2 trailers qui m’ont bien mis l’eau à la bouche :

1 – Django Unchained, le nouveau Tarantino avec Jamie Foxx, Christopher Waltz et Léonardo DiCaprio qui sortira pour Noel.

2 – Magic Mike (vous comprendrez assez rapidement en regardant le trailer pourquoi j’ai envie de voir ce film), le nouveau Soderbergh pour le 15 aout !

 

The Legend Continues…

J’aime rire. Vraiment. J’ai l’humour d’un enfant de 8 ans et demi, j’aime les blagues débiles, j’aime l’absurde.

Pour toutes ces raisons, Will Ferrell est l’équivalent d’une sorte de Dieu vivant pour moi.
J’ai vu l’intégralité de sa « trop peu à mon gout » prolifique filmographie et je suis toujours à l’affut d’une nouveauté à venir.
C’est compliqué car la grande majorité de ses films ne sont limite même pas sortis en DVD en France.

Enfin bref, tout ça pour vous dire que l’un de mes films favoris de son altesse Will Ferrel va bientôt être agrémenté d’une suite et que j’ai trop trop hâte !

Ron Burgondy, Anchorman 2 ! Yeah !

Et pour tous ceux qui n’ont pas encore eu la chance de voir le 1er, arrêtez immédiatement tout ce que vous êtes en train de faire et regardez le !

Maintenant !

Beau

Je pense que c’est le festival du film le plus cool de la planète !

Il a eu lieu le mois dernier en Thaïlande à Yao Noï et était présidé par l’actrice Tilda Swinton et le réalisateur Apichatpong Weerasethakul.
4 jours de projections, d’ateliers avec plein d’artistes et de gens cools tels que Chloé Sevigny, Ryan McGinley, Waris Ahluwalia, Haider Ackermann, Delfina Delettrez Fendi…

Ça s’est terminé par une projection du Peter Pan de Herbert Brenon (1924) sur le spot que vous voyez ci-dessous…

Juste dingue…

Plus de photos ici.

Via Honestly…WTF

Jerseylicious

Mercredi je suis tombée sur une émission sur E! et franchement j’ai vraiment essayé de zapper mais impossible, j’étais totalement hypnotisée..

Ça s’appelle Jerseylicious et ça suit des coiffeuses/maquilleuses du New Jersey.

J’ai pas tout compris mais en gros il y a 2 salons rivaux,  tout le monde est italo-américain et porte du fond de teint orange (même les mecs), les filles ont des faux ongles fous, l’une d’entre elle porte des faux-cils si énormes que je ne sais même pas comment elle arrive à ouvrir les yeux, là-bas on aime l’imprimé léopard, le polyester et les leggings satinés : en résumé c’est dingos !

On se croirait dans les Sopranos mais en vrai, c’est vraiment fascinant !

Je me demande vraiment si des gens comme ça existent dans la vraie vie ? Vous connaissez ? Vous en pensez quoi ?

La rousse c’est la patronne du salon. Tout à droite c’est Olivia, tout a gauche c’est Gigi et la blonde en léopard c’est Traci (mais hier elle était pas blonde !)

Olivia, Traci et Gigi (il faut que vous voyez les ongles de Traci j’ai jamais vu ça avant)

Fou non ? Comment elle arrive à se servir de ses mains au quotidien ???

Ça c’est Gigi et son ex qui est orange lui aussi et dont les cheveux sont collés par une substance inconnue de par chez nous ! Hier elle lui a rendu sa bague de fiançailles !

Salut ! ah aha h ah ah

Voila, grâce à moi vous avez découvert une nouvelle daube de la télé-réalité. C’est tous les mercredis sur E!

Fashion Weekend Review Part 1

Je m’en suis donnée à cœur joie ce weekend grâce à Arte !

Dès vendredi soir, The September Issue et Le Jour d’Avant Isabel Marant…

The September Issue, je l’avais loupé à sa sortie en 2009, et finalement, je suis bien contente d’avoir pu le déguster chez moi, tranquilou dans mon canap’. J’ai adooré voir les coulisses de Vogue, des shooting et surtout  la réponse à la question primordiale « mais elle est comment Anna Wintour en vrai ? ».

Le réalisateur a bien capté cette dichotomie entre son personnage de Dieu de la Mode hyper cassante et glaçante, qui finit ses conversations par merci (ou « c’est bon j’ai fini mais qu’est ce que tu fous encore dans mon bureau ? »), celle qui fait et défait des carrières en 2 minutes et celle qu’elle est lorsqu’elle est avec sa fille (souriante et douce) ou qu’elle parle de ses enfants et où elle laisse transparaitre (très légèrement) un tout petit peu de chaleur humaine.

J’ai halluciné en voyant Stéfano Pilati dans ses petits souliers en lui montrant sa collection, attendant une approbation. Et elle, glaçante qui ne se déride pas. « Il n’y pas de robes de soirées ? ».
Intervention de mon mec « mais quelle connasse, elle se prend pour qui ? » ben elle se prend pour Anna Wintour chéri !

C’est fou mais j’ai eu l’impression que le personnage du Diable s’Habille en Prada était hyper sympa à coté d’elle !

Et surtout, c’est l’occasion de révéler au grand public le personnage hyper attachant de Grace Coddington, la seule se permettant un peu d’ironie et de recul sur la patronne. Les shootings qu’elle réalise sont tellement beaux !

André Léon Talley qui va à son cours de Tennis avec une mallette Vuitton, une serviette Vuitton sur les épaules et une raquette dans une housse Vuitton : Priceless !

A voir, vraiment !

Pour ce nouvel épisode du Jour d’Avant, le talentueux Loïc Prigent (très bon article dans l’Express Styles à son sujet d’ailleurs), nous emmène dans les coulisses du défilé d’Isabel Marant.

Pied nus, dos pété, messy bun, elle marche comme un sumo en fumant comme un pompier et en plaisantant avec tout le monde alors qu’elle a un défilé dans moins 24h. Et une pression de dingue sur les épaules. J’adore.

Quand on lui demande pourquoi elle a choisi la mode, elle répond « j’ai ressenti le besoin de faire ce que j’avais envie de mettre ». Et c’est pour moi ce qui fait la différence entre UN créateur et UNE créatrice. Cette compréhension de ce qui nous plait, de ce dans quoi on est bien, et elle le dit :« Je n’habille pas un fantasme, j’habille toutes les filles qui m’entourent ». Et c’est vrai, TOUTES les filles qui bossent avec elles sont habillées en Isabel Marant, des couturières aux mannequins, qui, le fitting terminé se ruent en boutique « j’vais pouvoir me glorifier d’être la seule marque qui prend de l’argent aux mannequins et pas le contraire ».

Bref, elle est sympa, simple, souriante, j’ai eu envie de tout porter, de tout acheter, d’aller travailler là bas…
Comme le dit Virginie, son assistante, « elle est pas chiante ». Et en plus elle mange des pizzas !
Voila.
Isabel.
Je t’aime.
Ah ah ah

Le Fashion Weekend

Cette année, comme l’année dernière, Arte célèbre la fashion week avec un Fashion Weekend.
3 soirées pour célébrer la mode présentées par l’iconique Diane von Furstenberg.

Voici le programme ! (et en plus comme ils rediffusent tous les « Le Jour d’Avant » de l’année dernière, vous allez pouvoir vous offrir une séance de rattrapage !).

Vendredi 2 mars

The September Issue – à 20h35 -> pas encore vu, honte absolue, je suis ravie de pouvoir le découvrir ce soir !
Une vue imprenable sur la mode à travers la fabrication l’édition de septembre du Vogue américain, dans le sillage de la « papesse » Anna Wintour.

Le Jour d’avant – Isabel Marant –  à 22h05 -> hâte de découvrir celle qui arrive à me faire tant rêver sur une paire de baskets
Les ultimes préparatifs du défilé d’une créatrice charismatique et drôle, dont la maison respire une ambiance familiale.

 Le Jour d’avant – Fendi –  à 23h00
La maison Fendi reste à ce jour la plus grande marque de fourrure du monde. A sa tête : Karl Lagerfeld.

Le Jour d’avant – Jean Paul Gaultier – à 00h55
Personne avant lui n’a autant bouleversé la scène de la « mode parisienne ». Sa signature : une rayure marinière, un goût pour la provocation.

Le Jour d’avant – Diane von Furstenberg – à 01h50
La femme la plus puissante de la mode américaine et la plus drôle aussi !

Le Jour d’avant – Proenza Schouler – à 02h40
Le simple fait de prononcer leur nom déclenche des émeutes pendant la semaine de la mode à New York…

Samedi 3 mars

Le Jour d’avant – Lanvin –  à 20h45
Quête de perfection et haute tension : les quarante-huit heures qui précèdent le défilé de la maison Lanvin, dirigée par un maestro, Alber Elbaz.

Le Jour d’avant – Sonia Rykiel – à 21h35
40 ans de mode, de succès, de provocation, de libération de la femme. C’est la grande fête des 40 ans de la marque.

Glamour pour tous – à 22h30
Une virée stylée à Berlin, pôle d’attraction pour les jeunes créateurs du monde entier, où la mode est un mélange détonant de glamour et de ruptures de style.

Jürgen Teller, photographe – à 23h25 -> j’adore ses photos, j’ai hâte de découvrir ce docu
Photographe allemand installé à Londres, Jürgen Teller s’est rendu célèbre par sa façon irrévérencieuse de traiter la mode.

Le Jour d’avant – Donatella Versace – à 01h00 -> à revoir, j’avais adoré la première fois !
Pour la toute première fois, Donatella Versace autorise l’accès à son processus de création et à la maison Versace.

Dimanche 4 mars

Prêt-à-porter – à 20h40 -> pas encore vu, très curieuse de découvrir ce film

Superficiel, snob et cruel, le monde de la mode ?

Poudre, gloire et beauté -à 22h50
Portraits croisés d’Elizabeth Arden et Helena Rubinstein.

L’élégance selon Cristóbal Balenciaga -à 00h15
Portrait de l’homme et du créateur disparu en 1972, dont le travail inspire encore les stylistes d’aujourd’hui.

A NE LOUPER SOUS AUCUN PRETEXTE (et si on ne peut pas les regarder on apprend à programmer sa freebox comme une grande pour ne rien rater !)

Ah oui, et si vous avez envie, ce super coffret est en vente ici.

Cannes 2012

L’affiche du festival de Cannes 2012.
C’est beau…

Quote

Jean-Paul Belmondo et Anna Karina dans Pierrot Le Fou (1965)

Propulsé par WordPress.com.